Polars Français

avis lecture Karine Giebel

Karine Giebel – Jusqu’à ce que la mort nous unisse

Synopsis La montagne ne pardonne pas. Vincent Lapaz, guide solitaire et blessé par la vie, l’apprend à ses dépens : la mort vient de frapper, foudroyant un être cher. Simple accident? Vincent n’en croit rien : la victime connaissait le parcours comme sa poche. C’est un meurtre. Avec l’aide d’une jeune gendarme, Vincent mène l’enquête, de crevasses en chausse-trapes, déterrant un à un les secrets qui hantent cette vallée. Et

avis lecture Franck Thilliez

Franck Thilliez – Sharko

Synopsis Eux, Lucie Henebelle et Franck Sharko, flic au 36 quai des Orfèvres, unis à la ville comme à la scène, parents de deux petits garçons. Lucie n’a pas eu le choix : en dehors de toute procédure légale, dans une cave perdue en banlieue sud de Paris, elle a tué un homme. Que Franck ignore pourquoi elle se trouvait là à ce moment précis importe peu : pour protéger

avis lecture François Darnaudet

François DARNAUDET – Autopsie d’un bouquiniste

Synopsis En mai 1953, Chester HIMES débarque à Arcachon en compagnie de sa maitresse du moment, Willa. Son ami et traducteur, Yves Malartic, lui a prêté sa maison de vacances. Chester y passera deux mois. Son objectif est double : prendre du bon temps avec Willa et “trouver une fin sensationnelle” à son roman, La Troisième génération. En juin 2015, le bouquiniste Roger Sollers dit “Soso” bascule du troisième étage

Olivier NOREK – Code 93

Synopsis Un cadavre, émasculé, qui rouvre les yeux sur la table d’autopsie. Un portable qui se met à sonner dans le corps d’un jeune toxico, mort de brûlures inexplicables. Malgré quinze ans de terrain en Seine St Denis, Victor Coste, capitaine de police, se prépare au pire. Et que penser de ces lettres anonymes qui dessinent une première piste : celle d’un mystérieux dossier, le “code 93”? Une piste qui,

Maxime CHATTAM – Prédateurs

Synopsis Une guerre sans nom. De jeunes soldats sauvagement mutilés dans des mises en scène effroyables. Mais l’ennemi n’est pas le coupable. Pour le lieutenant Frewin, fasciné par le language du sang, il ne peut s’agir que d’un psychopathe, un monstre de ruse et de sadisme, un prédateur cruel et archaïque qui va les décimer un par un… Mon avis A chaque fois que je lis un CHATTAM, c’est pareil…